LE BAR où il fait bon vivre, manger, se rencontrer…

Ici se retrouvent les habitants, touristes, artistes, artisans, professionnels du quartier et amoureux de Ménilmontant, du théâtre, de l’ambiance titi-parisien. 

Le bar sert de 10h à 2h du matin. 

Un bon café ? Une bière artisanale parisienne ? Un verre de vin bio ? un chot de rhum, une absinthe, un whisky japonais ? La variété des boissons authentiques, simples et gouteuses proposées au bar raviront les palais. 

L’Happy Hour de 17h à 21h.

La machine vintage coté BAR

Profitez de l’Happy Hour pour découvrir nos petits artisans, jeunes artistes et autres producteurs locaux. Ou encore venez présenter vos oeuvres.  

 

La terrasse – son olivier, ses bambous, son petit coin salon 

Avec ou sans soleil, la terrasse vous invite à profiter de la tranquillité  d’une rue piétonne boisée,
fleurie en été,
entretenue par le patron, les habitués, artistes et habitants du quartier.

Vue de la terrasse er de la fresque murale

 

Réservez-Privatisez le bar

Pensez à réserver le bar pour vos évènements-ateliers-expositions personnels ! L’équipe LES TROIS MARMITES vous accompagne dans la réalisation de vos projets.  

Etabli de menuisier coté BAR
Console coté BAR
Table coté BAR

     

Coin salon coté BAR
Pole coté BAR

  

  

LE RESTAURANT

Le restaurant – Tranquillité, simplicité, plaisir des saveurs retrouvés.

Coté restaurant de 12h à 14h30 puis de 19h à 22h, LES TROIS MARMITES sert une cuisine traditionnelle française. Réalisée à partir de produits frais sélectionnés au marché, de viandes et de pains de l’artisan boucher, de poissons réservés, vous trouverez tous ces petits détails qui font de ce restaurant un lieu où il fait bon manger.

Le pain,  le vin, le fromage, les produits maraichers, le fait-maison.  

Fidèle à son histoire, la carte présente chaque jour 3 entrées, 3 plats, 3 desserts dans l’intimité de la salle restaurant préservée du bar.

Le chef vous invite à déguster des plats de la cuisine française traditionnelle (pot au feu, boeuf au sel, oeuf cocotte, purée maison, caille farcie aux marrons, camembert rôti au miel, pain perdu, gratin de fraise, tarte tatin…) qu’il réalise sous vos yeux depuis sa cuisine ouverte.

Réservez gratuitement votre table ou appelez le restaurateur. 

DEJEUNER au chaud pour 10€, ça vous tente ?

Un plat – Un midi – Une belle envie ? Pourquoi ne pas déjeuner au restaurant ce midi ? 

Aujourd’hui inutile de se fatiguer à faire une lunchbox que l’on mangera sur le coin de table de son bureau coincé contre l’ordinateur, au son de la broyeuse.  L’heure du déjeuner est l’occasion d’une véritable pause en fin de matinée. Sortons prendre l’air !

Accordons nous le temps de nous dégourdir les jambes, de cheminer quelques pas et nous asseoir autour d’une bonne table,  à l’aise dans la chaleur et la bonne humeur d’un bon petit plat français.

L’heure du repas est faite pour nous réchauffer le corps et l’esprit. C’est l’occasion de prendre des forces et repartir le coeur léger vers nos occupations quotidiennes.

Le plat chaud du midi est à 10€

Ce midi comme tous les midis, le restaurant LES TROIS MARMITES propose un plat chaud économique à seulement 10€.

1 ticket-restaurant et quelques menues monnaies et vous voilà reparti. 

N’hésitez pas à réserver car ces petits plats partent vite ! 

 

Réservez votre plat ! 

Et jetez un oeil sur le menu à la carte 

Réserver, privatiser, quelle est la différence ?

Notre terrasse enneigée

Réserver ou privatiser, c’est l’amusement sans les soucis

Ton appartement est trop petit pour recevoir tous tes amis ? Tes voisins sont importuns et appellent la police au moindre bruit ? Tu travailles demain et t’as pas envie que la fête s’éternise jusqu’au bout de la nuit ?

Tu veux pas faire les courses ni la vaisselle, jouer les DJ et nettoyer jusqu’à ce que mort s’ensuit ? Mais t’as envie de t’amuser et que tout le monde soit ravi. As-tu pensé à réserver ou privatiser et éviter tous ces ennuis ? 

Réserver une ou plusieurs tables, c’est économiser son énergie

Réserver un bar qui fait restaurant ou un restaurant qui fait aussi bar, l’astuce maline

En voilà une bonne idée. Tout d’abord réserver un bar qui fait aussi restaurant ou un restaurant qui fait aussi bar, c’est la garantie que chacun consommera selon son envie. Certains ne feront que boire et d’autres que manger. Plus besoin de se triturer les méninges pour satisfaire les gouts et les régimes de chacun. Tout le monde pourra trouver la forme de consommation adaptée à son mode de vie : les végans mangeront végan, les sans-porcs mangeront sans porc,… pas de gaspillage, ni de potes à la diète forcée. Il suffit de prévoir ces petits détails avec le restaurateur et tout le monde repartira ravi

Ensuite réserver un bar, c’est t’assurer qu’à 2h du matin, tu peux t’éclipser sans mettre mal à l’aise tes invités. Ceux qui souhaiteront poursuivre la nuit pourront continuer et ceux qui préfèrent rentrer le pourront aussi.  

Mais réserver un bar-restaurant, c’est la liberté !

Réserver ? Plus de vaisselle, plus de contingence, c’est la tranquillité d’esprit

La réservation peut se faire en un clic et à la dernière minute si vous ne faites que réserver. Il faut s’y prendre un peu plus à l’avance si vous souhaitez privatiser car cela demande souvent quelques aménagements de la part du restaurateur si vous voulez vraiment personnaliser l’évènement.

Soirée concert

Car lorsque vous réservez une table ou plusieurs tables dans un établissement, vous profitez du lieu tel qu’il est avec toutes ses

Atelier litéraire

   particularités. En annonçant votre venue, le nombre de convives et l’heure, vous êtes assuré d’avoir un petit ilot de tables où tous vos amis seront réunis. Vos amis et vous dinez donc réunis dans le confort de l’établissement parmi les autres convives du restaurant. Vous profitez des plats à la carte et autres formules du cru au même titre que tous les commensaux.

Vous vous mêlez à la vie du restaurant. Et avec un peu de chances, vous profitez du concert et autres évènements organisés par le restaurateur.

Personnaliser l’évènement : Privatisez 

Alors là ! Lorsque vous privatisez, une partie ou l’ensemble de l’établissement sont transformés en un petit salon personnel. Vous vous octroyez un espace : le bar, le restaurant, la terrasse et cet espace vous est entièrement dédié. C’est votre salon privatif à votre usage exclusif.

Vous pouvez alors décider de presque tout : la disposition des tables, le menu,…Dans une certaine mesure vous pouvez aménager le décorum et apporter à votre soirée ou votre déjeuner votre touche personnelle. Vous pouvez discuter plats, boissons, menus, types de service à table ou buffet, de l’aménagement et la décoration.. et cela sans sortir les mains de vos poches. Vous pouvez personnaliser l’occasion et faire de ce joyeux moment un souvenir impérissable à partager, qui vous ressemble.

Choisissez vos menus, boissons en fonction de vos goûts

En privatisant, le lieu devient en quelque sorte votre. L’espace réservé sera fermé à tout autre convive. Vous pouvez alors personnaliser l’évènement encore plus encore. Et pourquoi pas faire jouer un groupe de vos amis pour un concert privé, donner une représentation, y faire votre vernissage, animer votre atelier lecture ? Bref tout ce qui vous tente dans la limite des possibilités de l’endroit.

Le service restauration et le bar de l’établissement sont à votre service. Réfléchissez à votre envie et voyez avec le restaurateur comment lui donner vie.  

Souvent il vous faudra déterminer à l’avance le nombre de convives, le type de soirée, vos envies, le menu, le service (à table ou sur buffet), les interdits alimentaires (allergies, offre végétarienne etc),.. Et il vous faudra souvent laisser un chèque de caution. Mais à part ça, c’est la tranquillité garantie. 

La vie est tout simplement un mauvais quart d’heure composé d’instants exquis,  Oscar Wilde

Quelques pistes 

Coté bar – Bouquet de fleurs de la Saint Valentin

Il existe de nombreux sites qui vous permettent de réserver en groupe ou privatiser un lieu tels que Lafourchette, privataeser ou youshould moyennant inscription. Il se peut aussi que contacter directement le restaurateur soit plus simple voire plus avantageux.

Restez informé

Inscrivez-vous à la newsletter du bar-restaurant Les Trois Marmites. Et vous vous tiendrez informé des actualités du quartier de Ménilmontant et autres curiosités du jus. 

A bientôt 

Casque d’Or et Les jardins de Belleville

Le festival de Cannes débute. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir  les lieux du quartier au travers des yeux de cinéastes qui les ont appréciés et immortalisés dans leurs films.  

Pour ce premier voyage, nous vous proposons de plonger dans les années folles, à l’époque où Belleville était sillonnée de truands à la petite semaine, de loulous proxénètes et de jeunes filles poussées vers la prostitution par la misère ambiante et l’envie d’émancipation. 

1952, revue des artistes.

1952 c’est d’abord une année avec de vraies petites pépites artistiques.

Le 21 janvier Sydney Bechet enregistre à Paris « Petite fleur ». Le 6 mars Patachou lance la carrière de Georges Brassens. Et en avril le fantaisiste Thierry Le Luron,  l’acteur de cinéma et réalisateur Michel Blanc voient le jour ; en Mai nait Renaud Séchant dit Renaud artiste bien connu pour ses chansons de loubard sympathique et son antimilitarisme. 

A l’écran sort « casque d’or’,  une histoire d’amour impossible librement inspirée de la vie de Amélie Elie, une  prostituée du quartier de Belleville, objet de convoitise de 2 bandes rivales décidées à s’octroyer les bénéfices de ses charmes tarifés. 


 Réalisé à l’écran par par Jacques Becker assisté de Marcel Camus, Michel Clément et Alain Jessua, ce film tourné en décor naturel dans les jardins du vieux Belleville relate l’histoire d’amour impossible de Marie dite « casque d’or » jouée par Simone Signoret  et Georges dit « Jo »Manda interprété par Serge Reggiani.

1952 Casque d’or de Jacques Becker

 

La vraie « casque d’or »,  Amélie Elie, une enfant des rues de Belleville  a véritablement existé, prostituée avant 15 ans. 

 
Le point le plus haut de Paris :